#4 Les professionnels qui font notre association : Portrait de Manuela, art-thérapeute

Publiée le
02/06/2024
#4 Portrait de professionnels en santé mentale Manuela, Art thérapeute et encadrante

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour, je m’appelle Manuela Centrone et je travaille comme art-thérapeute depuis 6 ans au sein de l’Espace Phare. J'ai d’abord commencé à mi-temps puis ensuite continué à temps plein.

Pouvez-vous nous expliquer votre métier et comment vous avez commencé à travailler dans le domaine de la santé mentale ?

Après avoir travaillé pendant 8 ans en EHPAD, j'ai eu la possibilité de rejoindre l'Espace Phare, l'un des hôpitaux de jour de LAD. Dédié à la prise en charge des personnes âgées concernées par des troubles psychiques, cette spécialité m'a permis de faire évoluer ma pratique dans la prise en charge du sujet âgé. Au cours de ma formation en art-thérapie, j'avais déjà eu l'occasion de travailler dans diverses structures sanitaires et associatives ( CMPP, hôpital de jour, GEM …) et auprès de différents publics (tout particulièrement auprès d'enfants malentendants et d'enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme ainsi qu’auprès d'adultes malentendants) dans le domaine de la santé mentale.

Si je voulais définir brièvement l'art-thérapie, je dirais que c'est "une méthode de soin qui permet d’accompagner des personnes en souffrance psychique vers un mieux-être en vue d’un processus de transformation intérieure". L’art-thérapie utilise diverses pratiques artistiques (danse, arts plastiques, théâtre, musique, écriture…) pour permettre a chaque personne d’accéder à ses propres ressources créatives intérieures.

Au quotidien comment accompagnez-vous les personnes vivant avec des troubles psychiques ? 

Au quotidien, j'accompagne les patients dans la recherche d'une forme d’expression qui leur permet d’affirmer leur singularité, qui les valorise et qui leur permet de ressentir du plaisir. Je les accompagne également progressivement vers l’expérimentation et la recherche d’autonomie. 

Plusieurs de mes ateliers s’organisent autour d’une dimension groupale. Ce sont les individus qui constituent le groupe, qui mettent en commun leur idées et qui choisissent celles qu'ils souhaitent développer. Ensuite, cette idée devient un prétexte pour créer un projet qui, à travers des expérimentations artistiques sera développé après plusieurs mois sous forme d'un livre, d’un film, d’une exposition...

Le fait pour les membres du groupes de pouvoir mettre en lumière leur travail en passant par les différentes phases de construction d’un projet, allant de la réflexion à la recherche en passant par la mise en forme et l’exposition est un moment assez stimulant pour eux.

Quels sont les défis les plus importants auxquels vous êtes confronté au quotidien dans votre travail ?

L'un des défis que je rencontre les plus souvent est la difficulté pour les patients à ne pas se juger ou juger leurs propres créations. La dévalorisation est très présente auprès de personnes âgées que j’accompagne. C’est un travail quotidien que de les motiver, de les soutenir et de les relancer dans une dynamique de création.

Pouvez-vous nous décrire une expérience gratifiante ou significative que vous avez vécue du fait de votre métier ?

Je pense que chaque jour est gratifiant dans ce métier et auprès des patients de l’hôpital. Il est difficile de choisir une expérience en particulier, mais je peux vous citer une phrase que j’entends souvent lors des ateliers d’art-thérapie : « Ça me fait rajeunir ! ». Le jeu, la surprise et le lâcher prise ce sont des atouts qui nous permettent de renouer avec nos propres ressources créatrices.

En quoi consiste la collaboration avec vos collègues au sein de l’association et comment travaillez-vous collectivement pour soutenir les personnes connaissant une altération de leur santé mentale ?

Au sein de l’Espace Phare, l’art-thérapie occupe historiquement une place importante. Aujourd’hui, nous sommes deux art-thérapeutes à pérenniser cette méthode de soins inscrite depuis longtemps dans la structure. Les réunions hebdomadaires et en équipe sont l’occasion de partager nos évaluations, nos observations, et de participer activement à la prise en charge du patient et de son parcours de soins au sein de l'unité.

Nous participons également aux divers projets artistiques et culturels proposés par le pôle Arts et Culture de l'association. Ces projets permettent aux patients d'accéder à ces deux domaines de façon régulière, avec des propositions qualitatives fortement appréciées. Depuis quelques années, nous travaillons aussi avec nos collègues des Ateliers Perrette, afin de proposer des projets artistiques transversaux qui permettent des rencontres entre les patients de l’Espace Phare et les travailleurs de l’ESAT Bastille.

Pour vous, quels seraient les 3 mots qui qualifieraient l’association ?

Dynamisme, évolution, esprit d’initiative.

Quels sont les outils et ressources que vous trouvez les plus utiles dans votre pratique professionnelle ?

En interne l’écoute, la disponibilité, le soutien de l’équipe ainsi que la possibilité de confronter ma pratique avec celle de ma collègue Sarah et la présence régulière d’artistes intervenants dont les propositions variées permettent aux patients et à l’équipe de faire l’expérience de nouvelles médiations artistiques qui sollicitent la curiosité et la créativité (par exemple : cyanotype, food art, écriture de chanson, photographie, yoga du rire …).

Au sein de l’association, la possibilité de me former régulièrement afin de bénéficier de nouveaux outils de travail et d’enrichir ma pratique, et la collaboration avec les services communication, développement et arts et culture pour supporter des nouveaux projets et valoriser les initiatives de notre structure.

Y-a-t-il de nouveaux projets au sein de votre unité dont vous aimeriez nous parler ?

Plusieurs projets sont en cours :

  • Le développement depuis 2 mois du partenariat avec le Théâtre de la Ville avec la présence hebdomadaire du danseur de hip-hop Thimotée Lejolivet. Cela nous amènera à une restitution collective à la Chapelle de la Pitié-Salpetrière en juin 2024.
  • Le projet transversal mené avec les Ateliers Perrette. Il donnera lieu à trois jours de résidence d’artiste avec le Collectif J.A.C. de Montpellier aboutissant à une performance commune mêlant son, trace picturale et chansigne le 29 mai 2024.
  • Et enfin, en partenariat avec le Théâtre Mouffetard, nous hébergerons le 20 juin 2024 le spectacle Manipophone : un tour de chant des plus grandes vedettes de la chanson des années 30 au début des années 60, avec 20 muppets en noir et blanc et 2 manipulateurs-machinistes.
Autres actualités
Sidebar
Block
Formations sidebar block

Formations

Association Les ailes déployées
1 jour, 7 heures
Emplois sidebar block

Emplois

CDI
Temps plein
Maisons Hospitalières de Sénart
Adresse unité:
5 Quai de la Ruelle, 77590 Bois-le-Roi puis 60 rue du Laiton Savigny-le-Temple
CDI
Temps plein
Maisons Hospitalières de Sénart
Adresse unité:
5 Quai de la Ruelle, 77590 Bois-le-Roi puis 60 rue du Laiton Savigny-le-Temple
CDI
Temps plein
Espace Famille & Couple
Adresse unité:
5 Quai de la Ruelle, 77590 Bois-le-Roi puis 60 rue du Laiton Savigny-le-Temple