Téléfilm : « La belle étincelle » : interview de Gauthier, travailleur à l’ESAT Bastille

Publiée le
26/10/2023
Téléfilm : « La belle étincelle » : interview de Gauthier, travailleur à l’ESAT Bastille

Diffusé le 5 octobre sur M6 et produit par Summertime Prod et la RTBF, le téléfilm "La belle étincelle" raconte l'histoire de Noé, un jeune autiste dont le rêve est de devenir cuisinier. Afin de réaliser son rêve, sa mère, Virginie,  a l'idée de créer un restaurant qui engage des personnes en situation de handicap cognitif. Composé d'un casting de choix, le rôle principal de Noé à été attribué à Gauthier Gagnière, travailleur à l'ESAT Bastille. Découvrez ci-dessous son interview, un joli partage d'expérience en tête à tête.

Pour revoir le téléfilm c'est ici, attention le visionnage est seulement disponible pour les abonnés à 6playmax.

Bonjour Gautier pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour je m’appelle Gautier Gagnière, j’ai 25 ans, et j’habite à Fontenay-sous-Bois. Je travaille à l’ESAT Bastille depuis 2 ans et 6 mois en tant que cuisinier.

Quelle est votre mission principale au sein de l'ESAT Bastille ?

Je travaille en cuisine mais j’essaie de passer le plus de temps en pâtisserie car c'est mon domaine de prédilection. Ma mission est de continuer à progresser personnellement, mais aussi de satisfaire la clientèle.

Vous avez tenu le rôle principal de Noé dans le téléfilm "La Belle Etincelle" sur M6 aux côtés de Bernard Campan, Mélanie Doutey et Lionnel Astier, comment s'est passé le casting ?

J’ai été contacté par une amie de ma mère. Son fils travaillait avec la directrice du casting qui m'a proposé de le passer avec elle. J'ai ensuite passé un autre casting avec son fils et enfin le dernier avec le réalisateur. Au début j’ai trouvé ça stressant, surtout le dernier casting qui était avec le réalisateur du film. Puis je me suis lâché et le casting s’est très bien déroulé. Durant celui-ci, j’ai dû de me présenter et répondre à des questions personnelles et professionnelles.

A la suite de ces questions, j’ai dû jouer une scène du film. J’ai adoré passer ces étapes et j’étais très fier de moi.

Est-ce la première fois que vous jouez dans un film ?

Oui c’est la première fois que je joue dans un film, d’ailleurs, je n’ai jamais fait de théâtre !

Comment s'est déroulé le tournage ?

Le tournage s’est très bien passé, c'était calme et tranquille. J’ai adoré le tournage car les techniciens avaient des proches en situations de handicap et ils connaissent aussi le fils du producteur qui travaille dans le restaurant inclusif La belle étincelle.

Lorsque j’ai rencontré les acteurs, le feeling est super bien passé surtout avec Mélanie Doutey et Bernard Campan. Le tournage s’est déroulé entre mi-mars et fin avril, il a duré 20 jours. Au total, j’ai joué 19 scènes sur 20.

Pour apprendre mon texte, je répétais la scène en le lisant car je suis quelqu’un de très visuel, mais quelquefois, mon texte a été adapté afin de me faciliter l’apprentissage.

Avez-vous une petite anecdote marquante de tournage à nous raconter ?

Oui bien sûr, j’en ai tellement. Je vais vous raconter une anecdote drôle qui nous a valu un fou rire général. J’étais avec les producteurs et son fils chez lui, et je me suis déguisé en son assistante, tout le monde a ri aux éclats ! C’était après une très grosse journée, on était tous fatigués.

Pensez-vous que le téléfilm soit fidèle à la réalité vécue par exemple à l'ESAT ?

Je pense que le film ne représente pas forcément la réalité dans le milieu ordinaire. Mais il représente la réalité vécue dans le milieu protégé qui est similaire à l’ESAT, où je travaille au quotidien.

Le film est tiré d’une histoire vraie, celle du réalisateur et de son fils qui est autiste. D’ailleurs le fils du producteur travaille aussi à La belle étincelle, en tant que serveur.

Qu'est-ce que cette expérience vous a apporté ?

Cette expérience m’a beaucoup apporté. Ce film m’a touché car je me suis retrouvé dans l’histoire qu'il raconte. Tourner avec des très bons acteurs m’a également ému. Je suis très fier de moi et de ma participation, surtout en tant que rôle principal.

Un prochain projet en vue ?

Pour le moment je souhaite rester en cuisine à l’ESAT Bastille surtout dans le domaine de la pâtisserie.

A la suite du tournage, je me suis inscrit au Théâtre du Cristal à Paris, afin d’améliorer et développer mes compétences. Je souhaite en effet dans un futur proche, continuer dans le monde du cinéma et en faire mon métier.

Un grand merci à Gauthier pour cette interview !

Autres actualités
Sidebar
Block
Formations sidebar block

Formations

Association Les ailes déployées
1 jour, 7 heures
Emplois sidebar block

Emplois

CDI
Temps plein
ESAT Bastille
Adresse unité:
Sites de l’ESAT Bastille, déplacements ponctuels sur les sites de l’association
CDI
Temps plein
ESAT Bastille
Adresse unité:
29 rue du Faubourg Saint Antoine – 75011 PARIS
CDI
Temps plein
Espace Phare
Adresse unité:
80 rue Castagnary - 75015 Paris